Il nous faut de nouveau le feu sacré...