Dieu

  • La mer, comme le désert, sont monothéistes

    Terra ignota la mer est monotheiste

    La mer, comme le désert, sont monothéistes. Les petits dieux arrogants sont faits pour l’égoïsme de la ville et l’enfermement du bocage.

     

  • A l'abattoir ! A l'abattoir !

    Terra ignota sacre coeur

    L'homme débarrassé de toute trace de religion, consciente ou non, est bon pour l'abattoir des grandes guerres démocratiques.

     

  • Je vais aller accueillir la nuit

    Terra ignota les eaux claires des mythes grecs

     

    Je vais aller accueillir la nuit avec des offrandes : une musique révoltée et un alcool fort. Alors, je me replongerai dans l’Iliade et l’Odyssée pour me laver des souillures contemporaines aux grandes eaux claires des mythes grecs. Il y a des dieux à ne pas fâcher.

     

     

     

  • Quel Dieu est disponible ?

    Terra ignota quels nouveaux dieux

     

    La terrible maturité mélancolique des orphelins aboutit toujours à la quête du père. Et tant qu’à faire, ces enfants livrés trop longtemps aux vacances, veulent un père viril, exigeant et valeureux. Tout cela se lit à nu dans l’aplomb provocant de la grondante génération d’aujourd’hui. Évidemment, l’Histoire seule offre un père, et nous connaissons par cœur et sang tous les pères en stock ; on s’est tellement employé à les castrer au cours de ces dernières décennies. Désabusés, les rejetons chercheront un Dieu. Ce qui importe maintenant, c’est de savoir quel Dieu est disponible.

     

  • A la portée des hommes

    Terra ignota destin et dieu

    L’homme n’est capable que de hasard, Dieu seul offre un destin.

  • Une fraternité, insensible aux mauvais courants du monde

    Terra ignota societe secrete

    J’ai toujours rêvé de l’existence d’une société secrète, qui se rencontrerait dans des lieux sombres parfumés d’effluves mêlant l’opium, l’encens et le soufre ; un clan, un peu obscur, qui serait le repaire de chevaliers venus d’un autre siècle, échoués sur les rivages pollués du monde moderne ; une fraternité, insensible aux mauvais courants du monde, fondée sur la quête de la Justice, de la Beauté et de l’Ordre juste ; bref j’ai toujours rêvé de l’existence d’une famille, amante de la pénombre, dont les membres brûleraient ensemble du même feu qui les habite.

  • Les prémices d'un requiem tragique

    Affiche ligne rouge 1

    Il n'était encore qu'un soldat, avant de devenir un soldat perdu....Tout, ici, respire les prémices d'un requiem tragique !

    Patrick Mahé, Les Oies sauvages meurent à Mexico

    (Hommage à John O'Reilly du Bataillon Saint-Patrick, alias les San Patricio).

    Lire la suite

  • Fallait pas assassiner la charité chrétienne

    By aitor lara

    M’emmerde cette déclaration des droits de l’homme, celles du Conseil de l’Europe et la phraséologie creuse des collectifs communautaristes… la pauvreté est là ! Elle pue ! Il faut la déloger à coup de solidarité, la chasser manu militari des culs de basses fosses, à grand renfort d’entraide.

  • Aux Femmes ardentes !

    Femme ardente

    Tous prônent l'exaltation dans la déchéance, dans la profusion sexuelle, au nom d'une liberté violée et profanée. Je revendique l'ivresse de la grandeur, celle que l'on connaît dans la relation avec une femme ardente, une femme unique.

  • Cri ou chuchotement

    le-clan-et-le-drapeau.jpgDieu, la Patrie, la Famille, voilà toutes les causes sacrificielles. Le reste n’est que bruit de fond pour s’amuser à se faire peur.

  • Contre vents et moulins.

    guerre-perdue.jpgM’emmerdent avec leur athéisme cosmopolite, je prends rang parmi les coupables ultimes d’une croyance en un Dieu bon et généreux.

  • C'est le Diable qui prend du terrain

    le-bien-et-le-mal.jpgSans arrêt les sens sont convoqués au parloir. Regardez, sentez, goûtez, écoutez, touchez ! Harcèlement des hommes lustrés, des femmes exhibées, des congés azuréens, blancs et soleil, et du racolage pignon sur rue. Tout le monde sous les néons, il faut exciter les sens en permanence, ne pas laisser respirer, réfléchir, aimer, agir.  La vie a quitté ce monde d’entre les morts, la frontière est abolie, les nuées sensuelles règnent ici. Ce n’est pas Dieu qui est mort mais le Diable qui prend du terrain. C’est la frontière entre le bien et le mal qui s’estompe. Je veux retrouver la terre des Dieux, je suis à l’affût des humains, ne me soumettrai pas à cette vie.

  • Open for more than 2000 years

    Terra-ignota-religion.jpgCathophobes haineux, repentants serviles, communautaristes belliqueux, usuriers historiques, athées théocratiques, adeptes du veau d’or, démocrate dogmatique, déviants sexuels, votre printemps me fait penser à l’allergie du rhume des foins plutôt qu’à l’arrivée des hirondelles.

  • Les jeux du cirque

    affiche-terra-ignota-catholic-franchise-purete.jpgLa religion chrétienne a supprimé les sacrifices humains, l'esclavage, les jeux du cirque, la divinisation de l'homme par lui-même. La modernité fait le chemin inverse.

  • Dieu est dans la rue

    god-bless-my-family.jpgGod bless my family !

  • Nietzsche est-il un charlatan ?

    terra-ignota-l-homme-est-mort.jpg

    C’est son propre monde que veut gagner celui qui est perdu au monde – Nietzsche

  • Les affamés !

    2012-jpb-je-suis-un-mystique-vieilli.jpg

    Toutes les faims mènent à Dieu - Jean-René Huguenin

  • L'ivresse de l'excès !

    2012 zapoi

    Attendez seulement que je sois désigné comme héraut des troupes qui campent aux marches de vos blocs de béton ! Attendez encore un peu, que mon choix soit fait entre la tentation ascétique d’une quête spirituelle, et celle, destructrice, du sang, de la violence et du pillage. Alors, lorsque j’aurai rompu l’exil que vous m’imposez pour me plonger dans l’ivresse des invasions, craignez, hommes gavés, lourds et engrossis d’inutile et de futile, la confrontation, l’appel exigeant d’une jeunesse avide d’idéal.

     

  • Fonts baptismaux

    baptisterio.jpgJ’ai cru les fonts baptismaux trop loin de mon orgueil ; insolence qui m’a placé longtemps dans la zone hautement hasardeuse des perspectives aventureuses de maraudeurs parfois géniaux.

  • Divine obéissance

    gustave-dore-la-bible-ancien-testament-dieu-cree-la-lumiere.jpg

    Ce que j’aime dans le divin, c’est l’obligation faite aux hommes de devoir rendre compte à quelqu’un, ou mieux encore, le devoir d’obéir.

  • Charité

    statue-de-saint-jean-de-dieu-a-barcelone-xviie.jpg

    La charité chrétienne était si liée avec la pauvreté que la société idolâtre l’a également marquée du sceau de la honte.

    Lire la suite

  • Mon rite extérieur ...

    paul-oglesby-30th-infantry-standing-in-reverence-before-an-altar-in-a-damaged-catholic-church-acerno-italy-wwii.jpgLa religion est mon rite extérieur, un héritage culturel. Mon rite intérieur est ma part d'ombre et de silence, ma partie noble ainsi que mes colères ou parfois Dieu ne trouverait pas sa place.

    Lire la suite

  • Les Dieux

    sculpture-dieu-rigolard.jpg

     

    Le bonheur est un état bien plus noble que la souffrance : quand l’humanité avait une cervelle saine, les dieux qu’elle créa, elle les fit heureux.

     

    Henry de Montherlant

×