Créer un site internet

Destin

  • 20XVI : l’heure des destructions profitables.

    Terra ignota xvi

    2016. Apprendre l’allemand ; apprendre à danser, parce que ça me rend heureux ; continuer à faire le tour de soi-même. Tout explorer, tout vivre, tout perdre aussi. XVI. La maison-Dieu, l’heure des destructions profitables. Faire peau-neuve.  Épurer le superflu, tailler à la hache ce qui est inutile à la poursuite de l’aventure. Se confectionner un kit de survie et s’enfuir se réfugier dans l’ombre, là où tout est permis et où le silence règne. La maison-Dieu précède l’étoile : des foudres divines naitront les prémices de l’Illumination. Être prêt.

     

     

  • A la portée des hommes

    Terra ignota destin et dieu

    L’homme n’est capable que de hasard, Dieu seul offre un destin.

  • La valeur du travail

    la-main.jpgC’est dans le corps durci par le travail que ma conscience entretient l'idée d'un destin inexorable.

  • Fragment baroque

    terra-ignota-fragmentarisme.jpgActuellement, je  promène une hypothèse d’aventure qui viendrait affirmer mon caractère impétueux et ma canne épée. Je veux un destin inexorable, caressé de drapeaux noirs, annoncé dans la fureur des canons et porté par une aimable conjuration baroque et aristocratique. Plus tard, j’écrirai tout cela avec un style qui sort des limites rhétoriques et qui s’affranchit de la prétention des genres. Ainsi l’énoncé oraculaire, l’action foudroyante, la bravade divinatoire deviendront  posture. Je crois dès aujourd’hui qu’il y a quelque chose de messianique dans toute vision fragmentaire.

×