Créer un site internet

Fais tes Humanités

L'impertinence comme contre-culture.

  • Dernier sursaut esthétique

    Terra ignota art deco

    La révolte Art déco aura été probablement le dernier sursaut européen de légende, de grandeur, de mystère et d’esthétisme.

  • L’exaltation colorée des bleus méditerranéens

    Terra ignota nicola de stael

    Nicolas de Staël est cette exaltation colorée, cette fulgurance épurée qui doute entre Van Gogh et Turner.

     

  • Toutes les femmes de pouvoir sont en veste-pantalon. C'est déjà une défaite des femmes.

    Terra ignota venus a son miroir

    Demain j’irai au Grand-Palais, j’ai besoin de beauté durant quelques heures. J'irai admirer la Vénus à son miroir de Velázquez. Après La naissance de Vénus de Botticelli et La Vénus d'Urbin du Titien, Velázquez apporte une dernière touche lumineuse et baroque au triptyque à la gloire de la divinité de la femme. Mais Vénus, déjà consciente des lâchetés et abandons à venir,  se couche puis tourne dédaigneusement le dos au monde, au fil de ces trois peintures. 

    Après, par petites touches discrètes puis plus hardies, la femme s’est mise à porter des vestes-pantalons sombres et fumer le cigare pour signifier la défaite de l’amour et de la beauté et de la séduction, qui étaient les attributs de Vénus.

  • Vivre de tourments, de mer, de démence.

    Terra ignota aurore par hilary dymond

    Irrécupérable, je n'aime que le goût du sang, le danger, la roulette russe, le vent, la mer, l’amour unique. On ne fait rien de grand sans ces lueurs froides qui éclairent les âmes tourmentées, qui sont des démentis du ciel comme l'aurore ou le silex.

     

  • Actualité : Humanités

    Éradiquer le grec et le latin, drôle de réponse aux barbares !

  • Les suggestions des contre-jours...

    Wim claessen art 1

    J'aspire aux perspectives épurées à la Wim Claessen, aux espaces purs qui viendraient nourrir mon imagination, aux suggestions des contre-jours... Toute grande étendue silencieuse est une invitation à l'aventure, une promesse de départ, une interrogation.

  • La joie est une conquête explosive

    La joie de vivre par robert delaunay 1930

    Le bonheur ! Le bonheur ! Etrange étoffe sucrée, lourde et inconfortable. Moi j’ai toujours préféré la joie… ça sent le soleil, la légèreté instantané, la pureté. La joie, elle ne va pas au p’tit bonheur la chance, elle explose !

  • La rencontre

    1874-anatole-henri-de-beaulieu-la-rencontre.jpg

    Je crois que le monde artistique a abandonné la croyance en l’art. C’est aujourd’hui un monde de fétichistes, de barbouilleurs, et de brasseurs de petite brise qui se drapent d’idées, de concepts, plus qu’ils ne créent. Quand Anatole Henri de Beaulieu peint « La rencontre », la puissance du mouvement de l’attaque se lit dans la peinture. Aujourd’hui la rencontre se résumerait en une idée de duel traversée par des signes concrétisés par un bout de fer et une goutte de sang. Je crois que l’art disparaît et laisse place à l’artisanat du gadget.

×