Ecrire c’est presque toujours pour se dispenser d'agir,