Talon haut

talon-aiguille.jpg

Sur la pointe de sa beauté divine se hisse la femme, le talon planté dans les pores suants des immondes bêtes salies de leur pornographie, aux visages grimaçants, tordus des brûlures de leurs fantasmes rauques, monstres grouillant de leurs doutes de déviants, nés de succubes au poil gris qu’ils engrossent de leur sale jouissance de larbins. Là-haut disais-je, la femme vulcanisée, océane, guette au-delà des caps l’éruption suffocante, orageuse, la réponse guerrière à sa sensualité racée.

 

 

Ethique Homme Civilisation Esthétique Femme Elégance Insolence

  • 2 votes. Moyenne 5 sur 5.

Ajouter un commentaire

 
×