Les femmes corses sont de nature hostile. Elles sont fatales, injustes et parfaites.

Terra ignota femme corse

Les femmes corses sont de nature hostile et vivent encore vigoureusement en affichant leur évidence de plénitude avec simplicité et sans aucune indulgence facile pour les abstractions contemporaines dont elles rejettent la torpide misère. Elles ont depuis longtemps fusillé la légende de la femme mièvre et avancent sans se résigner, sans chanceler, sans décliner. Elles savent leur cycle éternel, n’ouvrent leurs bras bronzés que pour un homme viril avec qui elles partagent la parenthèse tactique de l’enfantement, comme un don ancestral. Les femmes corses ont la beauté instinctive des méditerranéennes, des louves dont le sang est resté fier. Elles savent que les lois de la nature sont beaucoup plus aimables que les lois humaines car elles sont fatales, injustes et parfaites.

C’est en Corse que l’on comprend que la France n’est plus latine au delà des dernières plantations d’oliviers et des derniers pieds de vignes.

 

nature Dieu que ma femme est belle Femme Corse Louve Epouse là et meurs pour elle

  • 18 votes. Moyenne 5 sur 5.

Commentaires

  • Sherenne
    • 1. Sherenne Le 02/02/2017
    Je rejoins Paul Morand, le "peut-être " en moins, quand il écrivait : "Les îles seront peut-être le refuge des dernières aristocraties alors que les continents vont être écrasés sous les masses.”
  • Sunsiaré
    • 2. Sunsiaré Le 20/11/2016
    "Il existe deux sortes de femmes. La plus rare, celles qui sont un honneur pour l'homme. La plus répandue, celles qui sont un déshonneur." Je crois cette phrase de Jean Raspail parfaitement à sa place ici. Elle apparaît d'ailleurs dans son livre "L'Ile Bleue."
  • Laétitia
    • 3. Laétitia Le 25/05/2016
    La jeune fille et la femme, dans leur développement propre, n’imiteront qu’un temps les manies et les modes masculines, n’exerceront qu’un temps des métiers d’hommes. Une fois finies ces périodes incertaines de transition, on verra que les femmes n’ont donné dans ces mascarades, souvent ridicules, que pour extirper de leur nature les influences déformantes de l’autre sexe. La femme qu’habite une vie plus spontanée, plus féconde, plus confiante, et sans doute plus mûre, plus près de l’humain que l’homme, – le mâle prétentieux et impatient, qui ignore la valeur de ce qu’il croit aimer, parce qu’il ne tient pas aux profondeurs de la vie, comme la femme, par le fruit de ses entrailles. Cette humanité qu’a mûrie la femme dans la douleur et dans l’humiliation verra le jour quand la femme aura fait tomber les chaînes de sa condition sociale. Et les hommes qui ne sentent pas venir ce jour seront surpris et vaincus. Un jour (des signes certains l’attestent déjà dans les pays nordiques), la jeune fille sera ; la femme sera. Et ces mots « jeune fille », « femme », ne signifient plus seulement le contraire du mâle, mais quelque chose de propre, valant en soi-même ; non point un simple complément, mais une forme complète de la vie : la femme dans sa véritable humanité.

    Un tel progrès transformera la vie amoureuse aujourd’hui si pleine d’erreurs (et cela malgré l’homme, qui d’abord sera devancé). L’amour ne sera plus le commerce d’un homme et d’une femme, mais celui d’une humanité avec une autre. Plus près de l’humain, il sera infiniment délicat et plein d’égards, bon et clair dans toutes les choses qu’il noue ou dénoue. Il sera cet amour que nous préparons, en luttant durement : deux solitudes se protégeant, se complétant, se limitant, et s’inclinant l’une devant l’autre.

    (…)

    Rainer M. RILKE, Lettres à un jeune poète
  • Vendetta
    • 4. Vendetta Le 12/05/2016
    En Corse les femmes sont plus dangereuses que les coups de fusils.
  • Rakham le Rouge
    • 5. Rakham le Rouge Le 13/01/2016
    Les femmes corses sont au-dessus du lot. D'une sensualité chaude mais jamais vulgaire, avec une voix mélodieuse, terriblement femme.
  • Certitude
    • 6. Certitude Le 09/10/2015
    Les femmes corses naissent vengeresses comme les spartiates naissaient héroïnes.
  • Albert
    • 7. Albert Le 26/08/2015
    Je suis amoureux de la Corse sans jamais y etre allè,j'ai adoré les femmes corses pour leurs féminité ,leur beauté unique et originale ,leur grande fierté est à l'image de leur sensibilité!!! Et à travers elles beauté j'ai aimé leur île .......l'île de beauté! !
  • Autrement
    • 8. Autrement Le 09/08/2015
    Tout clan a ses racines les plus profondes au cœur de la femme. Même les pires mafieux respectent la famille. Il n’y a que les bâtards et les homosexuels pour profaner la femme. Tout le malheur contemporain dans ce constat.
  • Rone
    • 9. Rone Le 09/08/2015
    Je déguste mon café corsé en pensant à toi camarade. Une superbe chevelure lourde, brune, mouillée, passe devant moi en soie noire et lèvres rouges.
  • Solange
    • 10. Solange Le 09/08/2015
    La sacralité de la femme dépend de la sainteté de la Terre. (Eliade)
  • Tatak
    • 11. Tatak Le 09/08/2015
    Solaire, tragique et aristocratique.
  • Kembar
    • 12. Kembar Le 09/08/2015
    Viva la mama Image
  • Nouveau monde
    • 13. Nouveau monde Le 09/08/2015
    Image
  • Mérimée
    • 14. Mérimée Le 09/08/2015
    Une femme entre Carmen et Colomba, chez qui la fatalité croise l’amour et le sang. Elle est aussi pour moi la référence suprême aux lois “religieuses” du clan où se côtoient la logique de l’honneur et la permanence du tragique. Les méditerranéennes sont femmes, les autres sont féminines.
  • Ghjulia
    • 15. Ghjulia Le 07/08/2015
    A donna nè sà un' puntu di più chè u diavule. :))
  • Kalliste
    • 16. Kalliste Le 07/08/2015
    A donna faci l'omu.
  • Arthuis
    • 17. Arthuis Le 07/08/2015
    J'avais noté rapidement cette phrase délicieuse sur les femmes méditerranéennes : "J'adore la femme de type méditerranéen. Elle est l'incarnation de la féminité. Une poitrine ronde et généreuse, une taille normale posée sur des hanches larges, son corps n'est pas parfait. J'adore ses défauts, son petit ventre par exemple, charmant, et ses fines rides autour des yeux. Elle assume totalement son vécu, elle a autre chose à donner. Elle n'est pas maquillée, sauf peut-être une touche de mascara et du vernis transparent." Monica Belluci plutôt que Marilyn Monroe.
  • Rencontres Films Femmes Méditerranée
    Bel hommage aux femmes de Méditerranée.
    10è Rencontres (6 octobre - 25 octobre 2015) à Marseille, Hyères, La Ciotat, Aix-en-Provence, et Martigues.

Voir plus de commentaires

Ajouter un commentaire