L’excès est toujours mal compris