Du vent de l’hiver il ne reste plus rien

Terra ignota au bord de la terrasse

Je vais m'asseoir là, sur la terrasse au bord de mer.

Le vinyle craque sous les notes de Chet Baker.

L’ivresse n’est pas venue. C’est pourtant une nuit à faire des feux d'artifice.

Tout me semble soudain si tamisé à l’ombre d’un soleil qui s’endimanche.

Du vent de l’hiver il ne reste plus rien à part quelques frissons.

 

 

Ivresse mer terrasse

  • 2 votes. Moyenne 5 sur 5.

Ajouter un commentaire