Créer un site internet

La littérature, ce don gratuit, absolu, sans limite

Terra ignota la litterature

Le mot 'curiosité' est insuffisant pour expliquer le goût de la littérature. Ou plus exactement il reste réservé aux marathoniens du texte, aux collectionneurs de la Pléiade, aux affectés de la citation. Il y a malgré tous les exercices d’approche, toujours une part malsaine, méchante, dérobée et inopportune chez les curieux que l’on devine sous les traits d’un khâgneux boutonneux ou ceux d’un bibliophile vicieux. Il y a toujours une part obscure dans ces mots à double usage. Ecartons également  le  mot 'inconnu' qui n’est qu’hypothèse de rhétorique. Tout est couru d’avance ! Passé réinventé, présent exagéré, romancé. Non, voyez-vous, la littérature, c’est avant tout un 'don', dans le sens du miracle de la multiplication des pains… un don gratuit, absolu, sans limite, avec cette idée de surabondance. Un livre est une offrande… celle que l’écrivain fait de sa vie en écho à la votre. Lisez un Joyce ou un Vincent de la Soudière et vous approcherez l’ivresse et le risque du suicide. Vous percevez bien qu’il ne s’agit pas uniquement de dissiper des ombres, lire est une profusion de vie. 

Lire est une profusion de vie

  • 2 votes. Moyenne 5 sur 5.

Commentaires

  • Antonin Im
    • 1. Antonin Im Le 10/06/2015
    Principe : j’applique mes vies à ma lecture du moment.
  • Droma
    • 2. Droma Le 10/06/2015
    Je lis des livres en espérant confusément y trouver le secret de mon âme, en la confrontant à d'autres âmes.

Ajouter un commentaire

 
×