Le gros cul des écrivains

Terra ignota l encre et la plume1

Auteur, j’aime bien ce titre. En littérature, il laisse entendre bien de choses que le mot écrivain masque derrière son gros cul. Faut-il souligner que ce nom est du même arrondissement que l’artiste – dans le 1er du dictionnaire s’il vous plaît - et qu’il peut être entendu comme auteur d’un crime ou auteur d’un écrit. C’est d’ailleurs cette ambiguïté qui me charme, quand on sait que le crime pourrait être d’avoir botté le cul d’un écrivain. Auteur de crime de lèse-majesté. Mais dans cette caste, j’avoue une préférence pour l’auteur de roman ou de romans selon l’inspiration. Cette particule donne un air aristocratique, dégagé qui convient à une certaine insolence.

 

littérature Ethique Valeur

  • 2 votes. Moyenne 5 sur 5.

Commentaires

  • Rone
    • 1. Rone Le 20/09/2015
    Y’a plus que des professionnels qui fabriquent des phrases pour justifier leur crayon

Ajouter un commentaire