L'heure des lions !

Terra ignota ubi sunt leones

En été, à l’heure où les lions vont boire, les belles étrangères ont des indolences de grands animaux autour de la fontaine […]. On les devine prêtes, pour un peu d’audace, à rendre, dans un lit ou sur le sable, le soleil absorbé tout le jour sur les plages.

 

Frédéric Musso, prix Nimier 1975 pour la Déesse

 

 

Ubi sunt leones Hussards les belles étrangères Les lions ne sont jamais repus Frédéric Musso Prix Nimier

  • 4 votes. Moyenne 5 sur 5.

Commentaires

  • Udivine
    • 1. Udivine Le 15/05/2015
    Qui connait encore Frédéric Musso : "Des femmes aux désirs fauves se déploient sous de hautes futaies." Lisez "L'exil est sa demeure", le titre est prometteur et la poésie de Musso est remarquable.

Ajouter un commentaire

 
×