Actualité : Printemps parisien

Lui sorbonnard, elle haussmannienne, allant de gauche à droite sur les rives parisiennes en dégustant des Spriz en terrasses. Tous deux un peu lâches, un peu blasés, un peu romantiques. Lui, avec sa théorie sur les filles de moins de trente ans. Elle, avec ses certitudes sur les hommes de cinquante. Flirtant dans leurs tissus printaniers. Elle, robe noir, culotte blanche. Lui, costume gris, chemise blanche. Une certaine beauté, juste et banale ; comme une affiche néo-nouvelle vague, d’un film japonais néo-réaliste. On entend un noir jouant du blues. Un mime tourne les pages blanches d’un livre. Ces petites touches infimes rendent le moment absolu et terne, comme un accablement, en plus feutré.

 

 

vie minimaliste tendance mode spriz terrasse paris mortel nouvelle vague Printemps

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires

  • Rone
    • 1. Rone Le 29/03/2016
    Tout est lié. Ton printemps parisien est à la source de cette nouvelle colère

Ajouter un commentaire