Créer un site internet

Copyright © since 2005

  • La décadence n’est pas une excuse

    J’ai envie d’un ristretto sur une piazza d’un village de Toscane, en écoutant le prélude de la première suite pour violoncelle seul de Bach. La décadence n’est pas une excuse.

  • Comme l'espérance est violente

    Terra ignota la vie est lente

    Comme la vie est lente et comme l'espérance est violente.

    Guillaume Apollinaire

     

     

  • Tout doit être follement incertain !

    Terra ignota tout doit etre follement incertain

    Nos rêves ont plus d'imagination que la vie ; et la force même de ces rêves aristocratiques s’impose en modèle exigeant, en pacte intraitable, chez certains hommes qui se précipitent à la conquête de leurs folies parfumées de poésie.

     

  • Toute civilisation exténuée attend son invasion barbare

    Terra ignota toute civilisation attend son invasion barbare

    Appuyé avec lassitude sur la colonne d’un temple antique, les grands yeux sombres habités des seules distractions prometteuses et enivrantes des aurores tièdes, toutes de majesté et de grandeur ; l’homme moderne a perdu la compréhension effrayante des feux de bivouacs qui scintillent, de plus en plus nombreux, dans un couchant magnifique annonçant les ténèbres crépusculaires. Toute civilisation exténuée attend son invasion barbare.

     

  • La beauté sobre

    Terra ignota epure

     

    La vraie beauté est une beauté sobre, expressive, mais réticente ; où le baroque ne se conçoit que précédé de beaucoup d’épure.

  • Dernier sursaut esthétique

    Terra ignota art deco

    La révolte Art déco aura été probablement le dernier sursaut européen de légende, de grandeur, de mystère et d’esthétisme.

  • Jusqu'au bout !

    Terra ignota jeunesse ardente

     

    Il faut admirer toute jeunesse ardente éprise de serments ultimes, de vertus exigeantes et de certitudes irréprochables. Il faut l’admirer car c’est une jeunesse très rare qui revendique l'héritage sacrificiel, non pas des causes perdues, mais des causes qui méritent d'être défendues jusqu'au bout. C'est cette jeunesse là qui sauvera le monde !

     

     

  • Dangerous, but fun

    Terra ignota dangerous but fun

    Et pour tuer le temps, en attendant la mort,

    Je fume au nez des Dieux de fines cigarettes

    Jules Laforgue

     

     

     

  • Rupture

     

    Terra ignota skull de basquiat

    Certains s’intéressent aux personnages emblématiques des périodes de rupture, moi c’est la rupture chez les personnages qui me fascine, ce qui est étrange, sinon étranger, chez eux, les hommes « entre deux fleuves, entre deux rives » comme disait Chateaubriand.

     

    Lire la suite

  • Les hommes imparfaits

    Terra ignota les hommes imparfaits

    Je préfère les hommes imparfaits, pétris de paradoxes, avec leur ivraie et leur grain, au destin de roulette russe, marqués d’une corruption rachetée par la beauté d’un engagement qui les dépasse et armés de la nouvelle foi excessive et pure de tout converti. Je les préfère ainsi, parce que j’en ai rarement rencontré qui fussent foncièrement mauvais, au contraire des grands mystificateurs du bien qui se tiennent en embuscade derrière leurs certitudes, dans un monde ou l’oubli et le pardon sont absents.

     

  • Bonne année sanglante

    Carte de voeux 2020 terra ignota

    J’aime les vœux, c’est un curieux moment qui ressemble à celui de l’attente sur le quai d’une gare à réfléchir vers qu’elle destination partir, où les jours à venir nous apparaissent pour ce qu’ils sont : des promesses. C’est aussi cette voix intérieure qui, cherchant à formuler quelques espérances, nous fait nous élever vers de hautes idées d’aventures à mener dans un élan de simple liberté de penser, d’aller et de venir, de faire ou de défaire. J’imagine alors, un ange quelconque, là, au dessus de moi, désigné pour m’écouter, voire me satisfaire d’au moins un vœu. J’ai toujours la tête en l’air aux alentours de janvier ; comme je garde ma porte ouverte selon la recommandation de Saint Paul d’ouvrir sa maison à l’étranger qui passe, parce qu’il se pourrait qu’il soit un ange. Les vœux, c’est encore l’instant de l’oubli de qui nous sommes ! On se défait de ses défauts, comme on nettoie une maison de sa poussière au printemps. On se dit « ca y est, c’est pour cette année ». J’envisage toutes les bonnes intentions radicales qui viendront pousser celles pour lesquelles je n’ai pas daigné donner suite, parfois. Avec une vraie mauvaise foi qui n’est pas sans me surprendre, moi qui suis a un âge ou on ne se ment plus, j’incrimine l’air du temps, une légitimité qui s’efface, quelque chose de plus grave à faire. Qu’importe : la vertu des vœux n’est pas tant leur réalisation que leur capacité à nous faire rêver de demain.

     

  • Ecrire en pleine décadence

    Terra ignota ecrire en pleine decadence 1

     

    J’exècre l’écriture comme bouée de secours. Autant parler de la gâchette du suicidé

     

  • La vertu ou le vice ?

    Terra ingota le vice ou la vertu

    La vertu ou le vice ? Rien n’est simple, chaque choix exige la présence du saint et du bourreau.

     

  • Mensonge d'état

    Terra ignota materialisme

    Le capitalisme libéral ainsi que le socialisme démocratique se sont ligués pour faire croire que tout antimodernisme était légataire ou bâtard du fascisme ; feinte de coucou pour occuper le nid de notre civilisation et y faire croitre le matérialisme.

  • Se regarder minuscule, ratatiné.

    Terra ignota ticket to anywhere

     

    Je ne veux pas m’émietter en de petites choses quotidiennes, fades et répétitives. Il faut haïr une société qui oblige chacun à se regarder minuscule, ratatiné, sans offrir l’opportunité intellectuelle de s’élever à une dimension supérieure : la vie collective, instinctive, la culture supérieure, la civilisation. Il n’y a plus de chemin qui élève, qui initie, mais des parcours arbitraires, sans cohérence, qui vont de soi à soi en passant par le loisir et le travail.

  • Les nouveaux bourreaux

    Terra ignota les nouveaux bourreaux

    Il n’y a jamais eu autant de prédicateurs et de sermonneurs  que depuis que les églises se sont vidées. Et les nouveaux cléricaux de ces multiples paroisses communautaires sont prêcheurs le jour et juges la nuit, prêts à revêtir la cagoule du bourreau.

  • J'espère un peu de vent.

    Terra ignota j espere un peu de vent

    J'espère un peu de vent, un peu de pluie, un peu de distance et de solitude.

  • Les amitiés électives

    Terra ignota amities electives 1

     

    Les amitiés électives sont ce mélange très vif d'aristocratie et de soleil né à cet âge si particulier qui permet de jouir sans entrave d'une totale ouverture à l'infini des possibles, à l’épaisseur de  l'aventure.

  • Toute audace est baroque !

    Terra ignota rebellion baroque

    Toute la tendance contemporaine jaugée à l’étalon égalitaire, son goût hypocrite pour la tolérance, son contenu austère, pèsent lourdement sur le destin tout entier de l’idée de baroque dont l’essence aristocratique est l’audace, le mystique, l’excès, le mouvement, l’esthétique. Toute rébellion, toute effervescence, toute explosion est baroque ! Je suis baroque, pour le panache contre la propagande. Je hais le conformisme classique, urbain, laïc, sévère et appliqué, avec sa prédisposition pour la lâcheté.

  • Les faims insatiables

    2013 04 30 open war terra ignota

    Je n'aime rien tant que l'impatience des faims insatiables : celles de la jeunesse, de l'aventure et de la joie !

     

  • J'ai espoir que tout ce que je dis pourra être retenu contre moi !

    Terra ignota coupable

    Je suis né chez les Augustines, à la fin d’un été. J’ai grandi dans la préface du deuil de ce monde. J’ai côtoyé les soudards de la république, vu ses putains, ses mignons, ses défroqués. J’ai vu vos destructions. Vos soirs d’ivresses ne sont pas mes soirs d’ivresse. J’ai mille nuits bleues contre vos nuits blanches.

     

  • A l'abattoir ! A l'abattoir !

    Terra ignota sacre coeur

    L'homme débarrassé de toute trace de religion, consciente ou non, est bon pour l'abattoir des grandes guerres démocratiques.

     

  • L'égalité trompeuse

    Il y a quelque chose de définitivement vil dans celui qui n'admet que des égaux, qui ne recherche pas avec avidité des êtres supérieurs.

     

  • Je hais cette époque

    Terra ignota je hais cette epoque

    L’homme moderne a pris toutes ses précautions contre le sublime.

    Abel Bonnard

     

     

  • Les beautés injustes

    Terra ignota les beautes injustes

     

    Les beautés injustes: la maternité, la croyance, l’idéal. Tout le monde n'y a pas accès.

     

  • ....

    A notre époque inculte, on a parfois envie de fuir la barbarie pour les temples grecs, les contours flous pour les lignes droites et enfin les phrases emphatiques et sombres pour une langue claire et noble.

    H. Sienkiewicz

  • Le surgissement d’une couleur qui aille au monde

    Terra ignota le piccadilly rennes

    Au petit matin, sur un coup de téléphone à l’improviste, ils se retrouvaient à Rennes dans l’odeur singulière des villes de province encore endormies. Ils en avaient fait une habitude d’escale depuis maintenant bien longtemps. Rien n’avait modifié ce rituel ; ni le changement de propriétaire, ni  la nouvelle décoration ou les profils différents des habitués. « Allo ?... c’est moi ! Je t’attends au Picca ». Ils s’asseyaient en terrasse en attendant l’heure des grandes ombres qui s’allongent, une meilleure lumière. Ils fumaient tranquillement des Lucky-Strike, ne buvaient que des grands whiskies comme des marques d’effronterie, accompagnés d’un grand café hautement aristocratique et colonial. A cette heure-ci, il n’y avait jamais personne. Pas un bruit hors les grands mots qui tranchaient leurs débats avec des reflets épurés et définitifs.

    Tournés vers la grande place, ils espéraient le surgissement d’une couleur qui aille au monde… une densité palpable… le baroque d’une aube à l’épaisseur d’un tissu riche et cramoisi.

  • Se nourrir d'une ardeur déchirante

     

    Terra ignota ardeur dechirante

    Il faut toujours une grâce à la souffrance. Se nourrir d'une ardeur déchirante est l’une de ces bénédictions!

     

  • Illegal taste

    Terra ignota have a dangerous face and illegal taste 1

  • Voilà ce que le monde moderne m'apporte

    Terra ignota la cabane

    Je perds une illusion par jour, j'épuise le stock dans la considération de la triste réalité de la modernité, sans lueur spirituelle, jusqu’au plus noir du désespoir. En contrepartie je construis une forteresse dure et blanche de certitudes. Voilà ce que le monde moderne m'apporte, en plus du froid et des imbéciles.

     

     

  • Je rêve d'escales

    Terra ignota je reve d escales

    Je rêve d'escales dans des ports mythiques, avec leurs rades, leurs quais bruyants de bars de marins, leurs navires au mouillage baigné dans l'odeur de fioul lourd et de poisson. J’entends la musique envoûtante de l’aventure romantique des fortunes de mer aux milles parfums du monde.

  • Epouse là et meurs pour elle !

    Terra ignota femme au piano

    Elle pianotait quelques notes sur le piano, dansait seule dans le salon, les yeux fermés, et Matthieu était jaloux de la musique et du soleil qui venaient caresser tout son corps. A son tour il fermait les yeux et enfermait l'ombre fugitive et gracieuse dans sa mémoire... Peut-on dire d’une femme qu’elle est exagérément belle, comme un paysage ou plus rarement une note ? 

     

  • Fauves insensibles aux promesses

    Terra ignota fauves insensibles 2

     

    Nous constituons peu à peu un héritage de la revanche que nos enfants viendront réclamer ! Leurs désirs insatiables de joie outrepasseront l’immense plaine des mélancolies contemporaines. Ils seront les prochains géants des grands vents, des tempêtes. Ni charognards, ni prédateurs… fauves insensibles aux promesses

  • A tous vents

    Terra ignota corto maltesse

    Rien ne me hante plus que les vents marins ; leur promesse d'aventure.

     

     

  • L'essence du monde

     

    Terra ignota essence du monde

    L'ivresse du monde est mortelle.

     

    Alexandre Pouchkine

  • La possibilité radicale d'une joie violente

    Carte de voeux 2019

    Et pourquoi, au plus noir du désespoir de ce monde à la dérive, ne pas envisager la possibilité radicale d’une nouvelle joie violente, sans compromission ?

     

  • Je vais aller accueillir la nuit

    Terra ignota les eaux claires des mythes grecs

     

    Je vais aller accueillir la nuit avec des offrandes : une musique révoltée et un alcool fort. Alors, je me replongerai dans l’Iliade et l’Odyssée pour me laver des souillures contemporaines aux grandes eaux claires des mythes grecs. Il y a des dieux à ne pas fâcher.

     

     

     

  • L’alliance des mâts qui défie les tempêtes

    Terra ignota alliance des mats

    Plus tard, je vous parlerai des paysages irréfutables de l’alliance des mâts qui défie les tempêtes et de cette légèreté si spéciale des matins de pleine mer, lorsque la peau hésite... 

     

  • Né sauvage !

    Terra ignota hache logo

    Quand on a la chance d’être né sauvage, indompté, il faut se battre comme une brute pour le rester.